“De la naissance à la mort, la route est bien courte. Je la prolonge en zigzaguant.” disait l’ivrogne.